Le Blog Armstrong

Image Alt
   infographie    L’extension .tel : .tel me why?

L’extension .tel : .tel me why?

La nouvelle extension .tel de Telnic

Depuis le 24 mars 2009, l’opérateur Telnic a lancé sa nouvelle extension .tel, qui a connu un début très encourageant puisque plus de 250 000 demandes et 100 000 noms de domaine ont été enregistrés après seulement une journée.

Cette extension de domaine est ouverte au grand public ainsi qu’aux entreprises et permet à chacun d’héberger non pas un site web mais une carte de visite virtuelle, où peuvent être indiqués un nom de famille ou d’entreprise, une adresse physique, de nombreuses adresses numériques (téléphone, skype, site web, e-mail, etc.) et des mots-clés pour faciliter la recherche.

Une extension innovante…

Telnic espère ainsi pouvoir créer un annuaire universel des entreprises et des individus mis à jour en temps réel.

Pour Khashayar Mahdavi, PDG deTelnic, “Le lancement du .tel est l’innovation la plus flagrante pour Internet depuis la création du .com” et “Les noms de domaine en .tel représentent un actif incroyable pour les entreprises de toute taille, en particulier lorsque la visibilité est accrue par le biais des techniques d’optimisation de référencement sur les moteurs de recherche.

En effet, de part la nature même du .tel qui stocke les informations dans le serveur de noms de domaine (DNS), l’information est structurée, sa fiabilité contrôlée et la première chose qu’un moteur lit lorsqu’il parcourt un nom de domaine ce sont les DNS. Le “.tel” peut donc s’avérer être une solution de SEO peu onéreuse.

De plus, les informations sont accessibles de façon ultra-rapide directement depuis un navigateur, un téléphone ou tout autre terminal sachant dialoguer avec un serveur DNS.

D’ici quelques semaines, des applications pour iPhone (My.tel) et BlackBerry seront disponibles gratuitement et Telnic travaille parallèlement à l’intégration du .tel dans les différents carnets d’adresse des éditeurs de logiciels. Cette initiative possède comme avantage de taille, la synchronisation de l’ensemble des carnets d’adresses (Outlook, mobile, iPhone, etc.) automatiquement depuis un point central. Ce qui est d’une grande aide pour constituer, à terme, le plus grand annuaire mondial regroupant individus et entreprises.

…qui doit encore faire ses preuves

Malgré le caractère innovant de cette initiative, quelques questions restent toutefois en suspens. Tout d’abord, cette nouvelle extension peut faire craindre une recrudescence du spam, qui constitue déjà plus de 90 % des messages électroniques.

En outre, comme l’observe Stéphane van Gelder, PDG d’Indom, “pour fonctionner, cette nouvelle extension doit atteindre une masse critique. Le .tel, c’est un peu l’iPhone des noms de domaine”.

C’est tout nouveau et très différent, mais sa pérennité passe par le volume. En effet, de nouvelles extensions apparaissent très souvent mais ne rencontrent pas toujours le succès escompté, comme les extensions “.biz,” “.info” et “.mobi” déjà largement ignorés par les utilisateurs Internet ainsi que par les propriétaires de sites.

Il reste donc à savoir si les entreprises et les particuliers se l’approprieront, car à l’heure actuelle, il s’agit encore d’un pari sur l’avenir. Il faudra attendre au moins un an avant de tirer le premier vrai bilan…

Toutefois, nous vous conseillons vivement de réserver votre nom de domaine en “.tel” afin d’éviter le cybersquatting (14 euros pour un an). Si cette nouvelle extension devenait incontournable, il serait en effet dommage que votre nom ou votre marque soient déjà réservés !

C’est ce que nous avons fait chez kinoa : http://kinoa.tel/